FRÉDÉRIC

AUBURTIN

AM6A0283.jpg

Frédéric Auburtin

Réalisateur / Scénariste / Compositeur

 

Né à Marseille de parents journalistes, Frédéric Auburtin se trouve immergé très jeune dans le monde de la création artistique. Passionné de cinéma et de mise en scène, il organise dès l’âge de 8 ans le tournage du western qu’il a imaginé dans le jardin familial, en distribuant les rôles parmi ses proches. Mais l’usage approximatif de la bague de diaphragme de sa caméra super 8 aura raison de ce premier élan créatif, irrémédiablement relégué au rang de film maudit.

Plus tard, menant de front ses études classiques et musicales (piano, solfège et batterie), il se retrouve acteur ou musicien sur de nombreuses scènes de théâtres et d’opéras. Après le lycée et le Conservatoire, il intègre d’abord une formation littéraire à l'Université d’Aix-en-Provence, puis décide de faire de sa passion son métier en enchaînant sur un cursus de cinéma. 

Fort de son passage formateur au Service Audiovisuel de la Marine Nationale, il effectue ses débuts professionnels sur les plateaux de tournage de sa région avant de devenir l’assistant des plus grands réalisateurs : Robert Guédiguian, Claude Berri, Francis Veber, Maurice Pialat, Luigi Comencini, Bertrand Blier, Jean-Jacques Annaud, Jean-Paul Rappeneau, et Randall Wallace.

Sa carrière est marquée par de longues amitiés et une fidélité sans faille.

Gérard Depardieu d’abord, rencontré sur le tournage de Jean de Florette, qui lui propose en 1998 de coréaliser son premier film, Un pont entre deux rives, dont il compose aussi la musique. 

C’est encore Depardieu qui lui demande en 2012 de s'atteler à United Passions, film complexe et aventureux dont le casting international retrace les 100 ans d’histoire de la sulfureuse FIFA. Un projet dont l’écriture du scénario marque sa première collaboration avec l’écrivain Jean-Paul Delfino. Entre temps, Frédéric Auburtin retrouve l'acteur sur bon nombre de ses réalisations, comme ce prestigieux Volpone pour TF1 sur un scénario de Eric-Emmanuel Schmitt dont il signe encore la musique, ou le film collectif Paris, je t'aime dont il réalise le segment Quartier Latin écrit et interprété par Gena Rowlands, tout en assurant également la direction des séquences de transitions et la supervision du montage.

 

Frédéric Auburtin est aussi l’assistant fidèle de Claude Berri sur les films qu’il produit ou réalise, ces grands films désormais inscrits dans notre patrimoine cinématographique comme L’Amant, Germinal, ou Lucie Aubrac. C’est par loyauté envers son producteur qu’il accepte en 2003 de reprendre au pied levé le tournage en péril de San-Antonio, se retrouvant à nouveau à la barre d’un film maudit. 

 

Pour la télévision, Frédéric Auburtin réalise L’affaire Muller de la série Boulevard du Palais pour France 2, La vie à une en 2007 pour TF1, ainsi qu’une mini-série pour M6, La pire semaine de ma vie, adaptation française de The Worst Week of my Life.

 

Grand admirateur des comédies de l’âge d’or, il prend plaisir à mettre en scène en 2009 ces Envoyés très spéciaux, dont Ricky Gervais réalisera un remake en 2016, Special Correspondents.

 

Entre deux tournages de fictions, de publicités, ou de documentaires, Frédéric Auburtin se plait à transmettre son expérience à travers des master classes, et développe ses projets : un scénario original autour d’un personnage baigné de rock and roll, une série internationale, plusieurs docu-fictions, mais aussi l’adaptation de romans de son fidèle complice Jean-Paul Delfino : Les pêcheurs d’étoiles et Corcovado